Les Amis Tranchants Index du Forum
Les Amis Tranchants

 
Les Amis Tranchants Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Les Amis Tranchants ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Amis Tranchants Index du Forum -> Admins & Modos -> Archives -> Lineage 2 -> BackGround
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gyorn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2006
Messages: 1 006
Localisation: Agen (47)

MessagePosté le: 02/08/2006 15:47:47    Sujet du message: Les Amis Tranchants Répondre en citant

Une douce mélodie s’élevait dans la brume du petit matin. Les notes d’une exceptionnelle pureté s’échappaient d’une fine flûte taillée dans un os de dragon. Les doigts fins de Nolwen, la jeune elfe, couraient sur la flûte. Elle avait passé des semaines entières à travailler l’os délicat d’une aile qu’elle avait trouvé sur les ossements desséchés d’un dragon.
Nolwen, le cœur léger, saluait l’aube d’une joyeuse ballade, quand, tout à coup, une ombre ténébreuse l’enveloppa. Levant les yeux, elle aperçut un grand dragon noir fondre sur elle. Le dragon se posa à côté d’elle. Il semblait très vieux, couturé de cicatrices, et ses ailes étaient percées en de nombreux endroits. Une voix terrifiante résonna dans la tête de Nolwen :
- La voix d’Alzarxaroth ! Il est mort…
Terrorisée, Nolwen ne sut que répondre…
- Est-ce toi qui l’as tué ?
La jeune elfe, surmontant sa peur, arriva à formuler une réponse mentale :
- Non, ce n’est pas moi…
- Et pourtant tu joues avec l’un de ses os…
- Non, j’ai trouvé cet os sur le squelette d’un dragon…

Et c’est une voix menaçante qui résonna dans l’esprit de Nolwen :
- Où ?
- Au fond d’une caverne dans la Vallée des Dragons…
- Montre moi… immédiatement…


Une ombre noire, très haut dans le ciel, à peine perceptible même pour un elfe ranger, tourbillonnait au-dessus de la jeune elfe qui s’engageait dans le dangereux sentier de la Vallée des Dragons. Le bâton de mage de Nolwen brillait tandis que les créatures les plus belliqueuses s’endormaient au passage de la magicienne.
Nolwen appela mentalement le dragon noir lorsqu’elle arriva enfin devant la grotte fatidique. Celui-ci descendit rapidement et tous deux pénétrèrent dans le réseau souterrain. La jeune elfe guida le grand ver jusqu’aux ossements.
- Alzarxaroth … gémit le vieux dragon noir… Fais moi encore entendre sa voix…
Nolwen ressentit tout le chagrin du dragon qui venait de perdre son compagnon. Elle entama une mélopée aux accents mélancoliques. Le dragon laissa échapper un profond soupir et deux larmes perlèrent à ses yeux. Après avoir écouté la douce mélodie des heures durant, le dragon se tourna vers Nolwen :
- Je te remercie, jeune elfe, c’est le meilleur chant funèbre que j’ai jamais entendu… Alzarxaroth était mon compagnon…
Emue, Nolwen ne savait que répondre. C'est à ce moment là, que Nolwen réalisa qu'elle s'adressait à une dragonne.
- Laisse moi maintenant… il ne me reste plus qu’à mourir… près de mon bien-aimé… je suis trop vieille de toute façons pour continuer à arpenter le monde…
La gorge serrée par l’émotion, Nolwen fit une révérence en guise de salut et se retourna pour quitter la caverne.
- Jeune elfe… fais moi une dernière faveur… Dans quelques mois, lorsque mes os seront secs, fais une flûte aussi pure que celle de mon compagnon… et perpétue notre souvenir…
Dans un soupir, la vieille dragonne ferma les yeux pour ne plus jamais les rouvrir…

L’hiver tirait à sa fin et un vent de printemps, soufflait dans la Vallée des Dragons. Nolwen, honorant sa promesse, revenait à la caverne mortuaire pour prélever un délicat os de l’aile de la dragonne. Les émanations de pourriture étaient encore très fortes et Nolwen dû se couvrir le visage pour continuer à avancer.
Mais quelle ne fut pas sa surprise quand elle découvrit au beau milieu du cadavre de la dragonne de jolis œufs de dragons de toutes les couleurs et aussi grands qu’elle. Elle posa la main sur l’un d’entre eux. La puissante énergie qui pulsait à travers la coquille la fascinait.
Se détournant enfin des œufs, elle ramassa le délicat os du bout de l’aile du cadavre du dragon. Elle sortit de la caverne puante pour laver les os dans le ruisseau juste a coté et commencer à façonner la seconde flûte, comme promis.


Un étrange craquement venait de se produire dans la caverne mortuaire. Nolwen se releva et y courut. Un œuf commençait à se craqueler. Instinctivement, elle porta sa nouvelle flûte à peine achevée à ses lèvres et entama une douce berceuse. En réponse à la musique harmonieuse, les autres œufs commencèrent à leur tour à se craqueler tandis que le premier se cassait. Un bébé dragon en surgit et vint d’un pas hésitant vers Nolwen. Il était gros comme un mouton mais maladroit comme un dindon ! Ses ailes n’étaient pas encore formées, juste de vulgaires moignons. Et court sur pattes avec ça ! Avec sa démarche boiteuse, il était beaucoup plus attendrissant que réellement dangereux !
Le cœur gonflé de joie, la magicienne entonna une joyeuse ritournelle. Le bébé dragon manifesta son affection en venant se frotter contre elle. Bientôt d’autres bébés dragons apparurent et, à leur tour, firent des cajoleries à la magicienne.
C’est un étrange cortège qui quitta la caverne mortuaire : une magicienne jouant une divine mélodie dans une flûte d’une exceptionnelle pureté suivie d’une dizaine de bébés dragons trottinant comme des agneaux qui écoutent la voix de leur berger…


A proximité du village elfe situé sur le plus grand flet des royaumes, un chêne majestueux cachait une étrange tour. Son feuillage masquait à la perfection les différents étages bâtis entre les troncs. Tout en haut du chêne centenaire, un laboratoire était installé. Un magicien elfe était profondément absorbé dans l’étude de quelque nouveau sortilège tandis que son apprenti préparait sa prochaine expérience. Malgré son jeune âge, Gyorn était compté parmi les plus grands magiciens des royaumes et il en était pas peu fier. Il cherchait toujours utiliser sa magie dans le but de défendre les opprimés et les victimes de l'injustice. Mais pour en arriver là, il avait passé tout son temps à étudier et à expérimenter des enchantements exceptionnels. Jebedo son apprenti, quant à lui, était doué, notamment dans la magie de guérison et il effectuait ses préparations avec plus de précision et de sérieux que bien des mages…
Tout à coup une clameur vint perturber le sérénité des lieux. Gyorn détourna les yeux de l’épais grimoire qu’il était en train d’étudier et écouta avec attention. Une mélodie radieuse aux accents magiques emplissait l’air. Gyorn regarda en direction du village. Une excitation inhabituelle y régnait. D’un geste désinvolte, le magicien se téléporta dans un flamboiement d’étincelles sur la place du village. Il comprit aussitôt la raison de ce tumulte. Une de ces amis, Nolwen, tirait de sa flûte une ritournelle enjouée au son de laquelle dansait des… des… des bébés dragons ! Non, Gyorn n’en croyait pas ses yeux… Comment Nolwen avait-elle réussit à charmer autant de bébés dragons quand tous les magiciens des royaumes avaient peine à en élever un ? Encore interloqué, il se mit à suivre le cortège juste comme Nolwen, fière, lui faisait un signe de la main en passant devant lui.
Au centre du village, au pied du chêne millénaire, les sages du village attendaient la procession, silencieux. Nolwen arriva devant eux et arrêta sa gracieuse mélodie. Aussitôt les bébés dragons vinrent se presser à ses pieds. La plupart des elfes applaudissaient ce joyeux spectacle mais les visages des sages restaient sévères. Gyorn redouta la suite des évènements. Les sages allaient certainement désapprouver l’initiative de Nolwen sous prétexte que cela représenterait une menace pour le village. Elle était comme lui… toujours à explorer des voies nouvelles, au mépris du danger et du qu’en-dira-t’on. Et, sans vouloir vraiment se l’avouer, il avait rudement envie de partager l’expérience de Nolwen.
- Nous ne pouvons t’empêcher de poursuivre cette voie, disait l’un des anciens, mais tu dois quitter ce village pour poursuivre cette expérience.
- Et n’oublies pas notre avertissement,
reprenait un autre, tu en paieras certainement les conséquences.
Gyorn n’attendit pas la suite de la discussion. Il entreprit une communication télépathique avec Nolwen.
- Bonjour Nolwen… c’est Gyorn.
- Bonjour Gyorn… Alors tu as vu mes petits dragons ?
répondit Nolwen aucunement surprise des pouvoirs étendus de Gyorn.
- C’est formidable ! Si tu veux continuer tes expériences avec les dragons, tu peux venir dans ma tour…
- Ah ah ! Avoue que tu aimerais bien élever ton propre dragon !
- Oui biensûr… enfin… si tu es d’accord…j'aurais quelques projet à te proposer.


Nolwen avait autant, sinon plus, d’ambition que lui ! Et Gyorn jubilait à l’idée de travailler avec elle. Il expliqua à Jebedo, son apprenti, ce qui venait de se produire. Comme il s’y attendait, Jebedo voulait se joindre à eux ! C’est à ce moment que Gyorn commença à envisager la possibilité de créer un puissant clan…

Aramil, un ranger aguerri, rentrait au village le cœur abattu. Une ombre floue se matérialisa devant lui et Gyorn apparut dans une gerbe d’étincelles.
- Que voilà une triste mine, ami Aramil !
- Hein ? Ah, bonjour Gyorn… Oui, j’ai… perdu un ami…

Gyorn ne répondit pas, sachant qu’aucun mot ne pouvait apaiser ce genre de douleur. Aramil sourit tristement pour dédramatiser la situation.
- Tu voulais me voir, Gyorn ?
- Tu sais ça peut attendre… si tu as besoin d’être tranquille un moment…
- Non non, au contraire, dis moi ce qui te préoccupe.
- Attends on sera plus à l’aise dans ma tour…

Sur un geste de Gyorn, les deux elfes disparurent dans un faisceau d’étincelles...

- Voilà tu connais toute l’histoire , disait Gyorn.
- Alors comme ça, vous élevez des dragons, Nolwen et toi ? C’est vraiment incroyable !
- Le problème, c’est qu’ils sont encore petits et qu’il faut beaucoup de temps pour les faire croître…
- D’accord, mais pourquoi as-tu besoin de moi ?
- Aramil, nous avons besoin, Nolwen et moi, de quelques bons guerriers…
- Mais pourquoi ? Avec des dragons…
- Justement, il faut qu’ils apprennent à combattre et ils ne sont pas assez fort… Et les endroits où nous voulons aller nécessitent… disons… les compétences de quelques guerriers expérimentés.
- Je comprends… Je connais quelques rangers qui seront heureux de se joindre à nous…
- Formidable, cela faisait longtemps que j'attendais ce moment, mon plus grand souhait étant de lutter contre l'oppression. Nolwen et ses dragons vont nous y aider...nous allons former une belle équipe !
- Oui… une équipe…
reprit Aramil d’un air songeur.
- Un clan… s’écria Gyorn. Oui… un clan ! Et tout le monde nous respectera…
- Mais pour être respecté, il faut un nom ! Comment nommera t’on notre clan ?
- Ah ah ! Je crois que j’ai trouvé une bonne idée : Les Amis Tranchants !
- Ca me plaît comme nom ! Incisif et rapide ! Vive les Amis Tranchants !
- Yeeeh !
cria Gyorn se levant brusquement et brandissant son bâton vers le ciel.
- Yaahaah ! lui répondit Aramil en brandissant son arc.


Dernière édition par Gyorn le 12/09/2006 16:08:17; édité 6 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 02/08/2006 15:47:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gyorn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2006
Messages: 1 006
Localisation: Agen (47)

MessagePosté le: 11/09/2006 16:51:11    Sujet du message: Les Amis Tranchants Répondre en citant

BG modifié
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/07/2017 04:52:50    Sujet du message: Les Amis Tranchants

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Amis Tranchants Index du Forum -> Admins & Modos -> Archives -> Lineage 2 -> BackGround Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com